Hiroshima

Hiroshima, Japon, 2-4/10/2016

thumb_dsc07377_1024

Hiroshima

Nous voilà à Hiroshima, cette ville est historique car elle a connu le premier essai de la bombe atomique au monde. Une grosse bombe contre un état ennemi mais surtout contre des humains et principalement des innocents au nom de la science, de la technologie et de l’ignorance humaine. Une atrocité qui est très présente dans les nombreux mémoriaux de la ville et dans la mémoire des gens. « No more Hiroshima » peut-on lire un peu partout. Hiroshima est une ville importante et marquante pour tous les visiteurs au Japon.

Le 6 août 1945 est le symbole des guerres nucléaires et des effets néfastes des radiations. Hiroshima n’a pas suffi, viennent ensuite Nagasaki le 9 août 1945 puis l’incident nucléaire de Fukushima le 11 mars 2011. Triste sort pour le Japon, la nature et les Japonais.

Hiroshima est une ville importante et moderne mais étonnamment bien plus petite que se que nous nous imaginions. Elle est minus si l’on compare avec Tokyo, Kyoto et Osaka. Nous sommes ici principalement pour deux sites importants: Miyajima et les sites de la bombe de la grosse bombe Little Boy. 

Dôme de la bombe 

thumb_dsc07370_1024

Nous voilà à deux pas du lieu où a explosé la bombe. Il est difficile de se rendre compte de se qui c’est passé ici et à une altitude de 587 mètres au dessus de la ville. Nous ne nous imaginons pas qu’un deuxième soleil est né à 8h16, au dessus de l’hôpital de la ville. Balayant toutes constructions en bois par son souffle, puis par les flammes atteignant les 4000°C. Puis encore un souffle inverse provoqué par l’appel d’air de l’explosion. Et pour achever les survivants, la radiation et la pluie noire, acide et radioactive sont arrivés les jours suivants.

thumb_dsc07395_1024

Nous sommes sûrs en tout cas maintenant que si l’enfer a un nom, que si l’enfer est un lieu, que si l’enfer est chaud ou froid, nous pouvons dire que l’apocalypse s’appelle Hiroshima, que ce fût un endroit sur terre et non un lieu dans la mythologie grecque et qu’en enfer il fait très, très, très chaud.

Le dôme est le symbole d’Hiroshima. Ce fût une des seules constructions à tenir debout car elle était construite en béton avec une armature en acier. En 1945, la ville était principalement construite en bois. « Comme dans l’histoire des trois petits conchons » seules les constructions en briques ont tenues dans les alentours de 500 mètres du lieu de l’explosion. Nous pouvons voir que seuls les ponts et certains bâtiments importants étaient construits en brique.

thumb_dsc07382_1024

Sur le lieu de la bombe, nous faisons la connaissance de Kosei Mito. Il était à l’état de foetus lorsque la bombe à explosé mais il a lutté pour connaître la vérité et les atrocités causées par la bombe. Ce fût tellement terrible que les gens n’osaient pas en parler même de nombreuses années après par crainte, par terreur, à cause de leur traumatisme, de leur incompréhension face à ce nouveau engin explosif. Nous l’avons écouté attentivement puis nous avons lu son classeur avec les écrits et les témoignages des habitants d’Hiroshima. Nous avions les larmes aux yeux en lisant le témoignage de son père, enseignant, qui a survécu car il cherchait quelque chose dans la cave de son école. Il resta trois jours dans la ville pour « aider » ses étudiants sans rentrer chez lui. Son exposé nous a marqué car il a mis des accents là où les écrits ne décrivent pas.

Après la visite du musée du mémorial de la paix, nous en savons encore un peu plus. Voici un résumé créer par nos soins:

Tout d’abord, il faut savoir que l’Empire du Japon avait convaincu sa population de faire la guerre pour « libérer » les autres peuples Asiatiques de l’emprise des Britanniques, Français, Portugais et Hollandais. Suite à l’attaque de Pearl Harbour, la guerre devint mondiale et les annexions japonaises ont commencé à diminuer. Le Japon a commencé à faiblir et il est prêt à se rendre, affaibli par les nombreux raides aériens des américains mais surtout parce que l’URSS est sur le point de débarquer sur leur territoire par le nord. Mais avant que le Japon n’abdique, contre l’avis des généraux américains, notamment le général Mac Arthur, les politiciens ont mis leur feu vert pour essayer l’expérience de la première bombe à uranium 235 sur le champ de bataille.

Par nos lectures, il est intéressant de savoir que la bombe avait 50 kg d’uranium et que un seul kg à provoquer l’apocalyspe sur Hiroshima. Qu’une flamme de briquet brûle au mieux à 1200°C et que l’acétylène qui sert à souder les métaux brûlent à 3100°C mais que l’explosion a émis une chaleur supérieure à 4000°C. Que les surfaces des briques et des tuiles sont devenues rugueuses due à l’ébullitions. Que le bois des chemins de fer à brûler.

Il est intéressant de noter aussi que l’explosion était à 8h16. Qu’a ce moment là, 75’000 personnes ont perdus leur vie. Comme il est dit dans le proverbe: « un malheur n’arrive jamais seul », la bombe, par son souffle balaye aussi les nuages dans le ciel. Je vous rappelle que nous sommes un 6 août et que c’est l’été (sur les photos nous sommes en octobre et nous vous garantissant qu’il fait très chaud!) Imaginez maintenant, un nouveau soleil est crée, 4000°C, une lumière intense, une énergie incroyable et une chaleur intense stagne sur Hiroshima. La ville est en bois, nous sommes le matin. Bref, nous insistons un peu pour vous dire que le vrai enfer fût à 14h- 15h lorsque le soleil et les incendies étaient à leur apothéose. Que les habitants ont enfin réalisé la destruction de leur ville et l’anéantissement de leur vie. Que la soif devint réelle et que l’eau potable n’existait plus. Que les fleuves et que la mer étaient recouverts pas des hommes, des femmes et des enfants suffocants et morts noyés car ils ne savaient pas nager.

fullsizeoutput_187b

Que 92% des bâtiments que contenaient la ville ont dus subir une reconstruction ou une réparation.

fullsizeoutput_1876

Malgré tout l’enfer ayant coûté la vie de 250’000 personnes, il est impensable que la vie ici a repris son cours normal, sa routine. Que la ville s’est soulevée, qu’elle est renée de ses cendres. C’est beau. Elle a pardonné mais elle n’oublie pas…No more Hiroshima.

Miyajima

thumb_dsc07419_1024

Itsukushima, l’île ou se trouve la belle et emblématique Torii. Elle donne l’impression de flotter quand la marée est haute. Elle est atteignable à pied lorsque la marée est basse. Nous y sommes allés en fin d’après-midi lorsque la marée était au plus bas, la voici en image:

thumb_dsc07440_1024

La porte orange se trouve juste devant le magnifique temple sur pilotis. Le rouge le met en valeur en le contrastant avec le bleu de la mer et le vert de la nature.

thumb_dsc07455_1024

Ici encore, la marée basse nous permet de bien s’apercevoir ce qui se cache sous les planches du temple laissant apparaitre les algues, les crabes et le détail de sa construction.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Richard s’est à nouveau fait un amis japonais qui l’aide à lire le plan…enfin de ce qui l’en reste après l’avoir dévoré à moitié!

thumb_dsc07469_1024

Fukuoka, Japon, 4-6/10/2016

thumb_dsc07210_1024
À nouveau, afin d’économiser un peu sur les trajets qui nous saignent notre budget nous prenons les trains régionaux. Au lieu de 1h30 cela nous prend 6h… non 8h à cause d’un accident ferroviaire mais on paiera 114 CHF au lieu de 184 CHF pour le shinkansen. Nous n’aurons donc pas pris un seul shinkansen durant notre voyage au Japon. Quel dommage, nous sommes un peu déçu ! Mais nous reviendrons un jour avec un budget « vacances ». Après ce premier aperçu du Japon, nous sommes sûrs qu’un jour nous le visiterons en hiver pour profiter de ses montagnes et ses onsen bien chauds.

A notre arrivée dans l’immense gare de Fukuoka, nous avons très faim et nous tombons sur un resto de sushis tournants à volonté. C’est une bon deal pour goûter toutes leurs spécialités et pour que Richard reprenne du poids 😉

Nanzo-in Temple

thumb_dsc07538_1024

À 40 min de Fukuoka se trouve le temple Nanzo-in avec le buddha couché ! On dit que c’est la plus grande statue en bronze du monde (41m de long et 11m de hauteur)! C’est une visite qui en a valu la peine surtout que nous étions presque seuls !

A Fukuoka nous visitons les derniers magasins japonais, ils nous auront surpris jusqu’au bout!

Au Japon, il est possible de récolter des tampons dans les endroits touristiques, dans les gares, dans les aéroports, dans les ports… Certaines personnes sont obnubilées par ces tampons et sont prêtes même à les acheter pour tous les collectionner!

Et voilà, déjà un mois que nous sommes au Japon et malheureusement la fin arrive. Le pays nous a enchanté ! Par contre nous l’imaginions un poil plus futuristes… Dans tous les cas nous y reviendrons pour visiter le nord! Sayonara cher Japon! Espérons que le typhon Megi nous laissera partir sans peine…

thumb_dsc07541_1024

Publicités

Une réflexion sur “Hiroshima

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s